Photo Pont de Culture 2020

 
L’Association des jumelages et des Relations Internationales d’Aix qui a pour objectif de favoriser les échanges entre villes jumelles, a pour la 6ème édition relié Aix en Provence à Baalbeck.
Le 6 et le 7 mars, les Aixois étaient au rendez-vous, en la salle prestigieuse des Etats de Provence puis en la très belle salle Saint Sauveur.
Sur le thème « portrait de vie » , des invités Libanais francophones ont pris la parole devant un public averti et enthousiaste venu découvrir l’art et la culture du pays des cèdres
Madame Abir El Khoury Jbeily, Fondatrice et Directrice de l’Agenda Municipal Libanais, et en sa qualité de Responsable des Relations Internationales de la Mairie de Baalbeck, a prononcé un excellent discours en remerciant d’abord Madame Maryse Joissains Masini, Maire d’Aix-en-Provence, Monsieur le Maire de Baalbeck El Hage Fouad Ballouk, Madame Karima Raynal, élue aux relations internationales à Aix, Madame Sonia Abou AZAR Consul Général du Liban à Marseille, pour leur soutien indéfectible pour des projets culturels et touristiques entre les deux villes sœurs,  Aix et Baalbeck.
Madame Abir El Khoury Jbeily,a remercié également l’Association des Jumelages d’Aix, son Président, Monsieur Alain Chabert et Madame Nayla SAKI pour leur dévouement et leurs efforts déployés pour renforcer les liens d’amitiés et encourager les échanges dans les domaines de l’artisanat, la culture et le tourisme.
Madame Sawsan Mortada, poétesse, a déclamé des poèmes  » Ode à Baalbeck », des poésies emplies de rêves en libanais dialectal sur un fond de musique orientale.
Madame Hala Wardé, architecte, a donné une conférence intitulée « A roof of silence » sur les oliviers millénaires du Liban, avec projection de photos et croquis, thème qui sera présenté au pavillon Libanais de l’Architecture à la biennale de Venise de 2020.
Docteur Noha Baz, pédiatre humanitaire, Fondatrice de l’Association des petits Soleils qui soigne les enfants malade et démunis, nous a présenté son magnifique ouvrage  » Il n’y a pas de honte à préférer le bonheur ».
Des sujets riches et variés ont été proposés pour le deuxième jour, dans le domaine de la création artistique, l’agriculture et le goût .
Mira Mortada, jeune grafiste- designer a exposé ses tableaux contemporains et elle a animé un atelier de création « fer-portrait », l’art de sculpter le fil de fer.
Monsieur Faysal K. Saab, propriétaire et directeur du domaine  » El Haush El Ghanam » a présenté un documentaire sur les activités du domaine agricole, les productions locales : miel, eau de rose, huile d’olive, savon et le Zaatar, tradition et transmission.
Docteur Noha Baz, passionnée de gastronomie et du goût, Fondatrice du Prix Littéraire Ziryab, a présenté son ouvrage qui met en lumière le condiment incontournable en Orient le « Zaatar dix façons de le préparer « .
Un public conquis, prenait rendez-vous d’ores et déjà pour le prochain évènement en décembre, le Marché International des Villes Jumelles pour retrouver le stand de Baalbeck et les produits du Pays des Cèdres.